Troisième pathologie des bovins en terme de fréquence, les boiteries ont des répercussions négatives sur la reproduction, les performances de lactation… D’où l’importance des mesures préventives, très efficaces.

D'un point de vue vétérinaire, on distingue les affections des pieds des affections des autres parties de l'appareil locomoteur, car elles sont de loin les plus importantes et les plus fréquentes, responsables de 70 à 90% des boiteries.

 

Les pertes économiques consécutives sont considérables, et les complications sont fréquentes, entraînant des frais vétérinaires, une perte d’appétit, la diminution des performances de production… Or les affections des pieds ont souvent un caractère collectif et multifactoriel. Et le plus souvent, des mesures simples curatives et surtout préventives sont efficaces. Un parage annuel préventif permettrait ainsi, selon les pareurs, de faire baisser de 80% les boiteries.

Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site